GUIDE D’UTILISATION

Amorcer une résistance

Quand vous mettez en place une nouvelle résistance dans votre cigarette électronique, il est très important de faire quelques manipulations avant de faire votre première bouffée.

Si vous appuyez tout de suite sur le bouton de votre batterie, vous avez toutes les chances de brûler votre résistance toute neuve.

Les techniques peuvent varier, mais l’objectif est toujours le même : s’assurer que le coton de votre résistance soit bien imbibé de e-liquide pour votre première bouffée.

 Commencez par mettre quelques gouttes de e-liquide sur le coton de la résistance par le haut         

                                                                                         

                                                               

         

                                                                     Exemple du clearomiseur Zenith Innokin                                                          Exemple du clearomiseur Zeus Geek Vape                       

                   

  • Mettez en place votre résistance correctement. 

   

Exemple du clearomiseur Zenith Innokin   

Exemple du clearomiseur Zeus Geek Vape

  • Remplissez votre réservoir au maximum

              

Exemple du clearomiseur Zenith Innokin                                                           Exemple du clearomiseur Zenith Innokin   

  • Attendez 3 bonnes minutes.

  • Pendant les 3 minutes d’attente, bouchez mécaniquement ou avec vos doigts l’airflow de votre réservoir (par là où passe l’air) et aspirez 2 ou 3 fois sans appuyer sur le bouton.

 

Exemple du clearomiseur Zenith Innokin   

Exemple du clearomiseur Zeus Geek Vape

  • Après les 3 minutes d’attente, si vous disposez d’une batterie à puissance variable, mettez là au minimum indiqué par la résistance et faite votre première bouffée.
  • Si la saveur est bonne, montez jusqu’à votre puissance préférée, tout en respectant le maximum accepté par votre résistance.

Comment conserver une résistance plus longtemps

La durée de vie de votre résistance est très variable et dépend de plusieurs paramètres. Elle peut aller de 24h à 6 mois.

C’est pour cela que SMOKEUR vous conseilles fortement de toujours avoir au moins une résistance de rechange chez vous.

  • Il faut bien choisir son liquide.

En effet, sur le matériel à tirage indirect (tirage classique), préférez les e-liquides qui ne dépassent pas 50% de VG (Glycérine Végétale), celle-ci rend le e-liquide plus épais et donc difficile à absorber pour les résistances de petite taille.

  • Il ne faut pas vapoter avec un réservoir trop bas.

Votre résistance s’alimente plus facilement quand votre réservoir est bien rempli. Vapoter en fond de réservoir ou sans liquide fera mourir prématurément votre résistance à coup sûr.

  • Espacez bien vos bouffées.

En effet, faites un petit temps de pause entre chacune de vos bouffées, 5 secondes minimum, 10 secondes de préférence. Afin de laisser le temps, entre deux bouffées, à votre résistance de se réapprovisionner en e-liquide.

  • Bloquez votre batterie.

En effet, quand votre cigarette électronique se trouve dans votre poche ou votre sac à main, pensez à la bloquer ou à l’éteindre afin qu’elle ne se déclenche pas toute seule. Ces déclenchements non maitrisés peuvent user grandement votre résistance. Il est également possible que votre puissance soit augmentée sans que vous ne vous en aperceviez, et occasionne donc une bouffée avec un goût horrible qui donnera le coup de grâce à votre résistance. A noter que sur beaucoup de batteries, il est possible de bloquer la puissance en appuyant sur les deux boutons de variation en même temps pendant quelques secondes...

La puissance de votre batterie

Si vous bénéficiez d’une batterie à puissance variable, il est important de savoir, que vous ne pouvez pas la mettre à n’importe quel niveau...

En effet, les puissances autorisées dépendent de chacune des résistances que vous mettrez en place dans votre réservoir.

Pour un même clearomiseur, plusieurs types de résistances sont souvent disponibles, avec des paliers de puissance différents.

Ces paliers de puissances sont indiqués sur la résistance elle-même. Attention, les fabricants ont souvent la main lourde, SMOKEUR, conseille de regarder la puissance maximum et d’y soustraire 10%.

Si plusieurs modes sont souvent disponibles sur les batteries de cigarettes électroniques, nous vous conseillons de rester sur le mode « Wattage », exprimer avec le « W ». Les autres modes, très peu utilisé sont réservés à des vapoteurs experts.

Evitez les fuites

Quel que soit le matériel qu’il possède, un vapoteur doit nettoyer quotidiennement sa cigarette électronique, sous peine d’avoir des problèmes de fuite quasiment inévitable.

Quel en est la raison ? La vapeur que vous laissez dans le conduit d’aspiration à chacune de vos bouffées, qui une fois refroidi, se retransforme en liquide.

Cette condensation s’accumule et, si elle n’est pas nettoyée, ressortira par le bec de votre cigarette électronique.

Si vous laissez encore trainer les choses, la condensation finira par sortir par les airflow (prise d’air) du réservoir. Pour vous éviter ce désagrément, le geste est simple : nettoyer à l’aide d’un mouchoir ou d’un essuie tout le conduit d’aspiration situé en dessous de votre dip tip (bec) mais également à l’intérieur de ce drip tip (bec). Ce geste doit être fait de une fois tous les deux jours à trois fois par jours selon votre consommation.

Quel dosage de nicotine choisir.

Le dosage de nicotine de votre e-liquide est la chose la plus importante quand vous démarrez votre expérience dans la cigarette électronique.

Il y a une très grande influence sur la sensation du passage en gorge (le hit). Plus vous avez un dosage élevé, plus cette sensation sera forte et inversement, plus le dosage est bas, plus ce sera doux.

Une vraie cigarette, elle, possède un « shoot » de nicotine impressionnant, qui, retranscris dans une cigarette électronique, nous donnerais un taux compris entre 40 et 50 mg/ml de nicotine.

Le taux maximum autorisé dans les e-liquides en Union Européenne est de 20 mg/ml. C’est pour cette raison que la satisfaction nicotinique arrive moins vite qu’avec une vraie cigarette.

Il est donc conseillé, si vous avez l’occasion de tester, de prendre le maximum que vous puissiez supporter. En effet, les débutants ont souvent une sensation plus forte les premiers jours, le temps de s’habituer à cette nouvelle sensation...

Il faut également distinguer les deux inhalations possibles dans la cigarette électronique, selon le matériel choisi.

  • Le tirage indirect, qui ressemble à la cigarette classique (conseillé aux débutants)
  • Le tirage direct, qui ressemble à un tirage sur une chicha (conseillé aux vapoteurs avec de l’expérience) Le tirage direct (chicha) n’autorise pas les dosages élevés, vous devez en général rester entre 0 et 6 mg/ml de nicotine sous peine de tousser à chaque bouffée.
  • Chez SMOKEUR, vous trouverez deux types de fioles nicotinées :
  • La fiole de nicotine conventionnelle, l’immense gamme de e-liquide chez SMOKEUR est en nicotine classique. Elle peut correspondre à tout le monde et à tous les types de matériels, les dosages vont de 0mg à 18 mg/ml avec beaucoup de paliers progressifs.
  • Les fioles en sels de nicotine : destinés aux débutants, généralement aux gros fumeurs. Elles apportent un « shoot » de nicotine plus important. Interdit aux tirage direct (chicha), elles sont en général une solution plus efficace pour les gros fumeurs débutants ou ceux qui ont du mal à ce détacher de leurs dernières cigarettes avec la nicotine classique.

Si vous démarrez sur un tirage indirect, et que vous ne savez pas quel dosage choisir voici ce que SMOKEUR vous conseille :

  • Moins de 10 cigarettes par jour ------------ > 6mg de nicotine.
  • Entre 10 et 20 cigarettes par jour ---------- > 11 mg de nicotine ou 10mg en sel de nicotine.
  • Plus de 20 cigarettes par jour --------------- > 16 ou 18 mg de nicotine ou 20 mg en sel de nicotine.

Vous venez de démarrer votre expérience ? N’hésitez pas à baisser votre dosage si, au bout de quelques jours la sensation reste trop forte. Au contraire, si au bout de ces quelques jours, vous vous êtes habitué et que vous avez envie de plus de « hit » ou que vous ressentez un manque, montez en dosage sur vos prochaines fioles.

N’oubliez jamais que la nicotine est certes addictive, mais qu’elle n’est pas spécifiquement dangereuse pour la santé. Il vaut donc mieux être vapoteur sur des hauts dosages, que de fumer ne serait-ce qu’une cigarette par jour.

Aussi, il vaut mieux avoir une consommation modérée sur un dosage élevé, qu’une consommation énorme sur un petit dosage.